soin chat

Assurance santé chat, garanties et exclusions

C’est décidé, vous allez souscrire une assurance santé pour votre chat ! Excellente idée, car votre petit compagnon pourra ainsi bénéficier des meilleurs soins santé à tout moment, même pendant les périodes où vous rencontrez quelques problèmes d’argent.

Pour bénéficier d’une couverture santé de qualité, c’est-à-dire en accord avec les besoins de votre chat, il est important de bien connaitre les différentes formules de mutuelle santé. Il faut savoir que les offres diffèrent généralement selon les garanties proposées. Voici un petit tour d’horizon de tout ce qui est couvert ou non par les contrats d’assurance santé chat.

Quelles sont les principales prises en charge ?

Comme il a été dit plus tôt, les garanties ne sont pas les mêmes en fonction de chaque formule. Cependant il y a ce qu’on appelle les garanties de base et qui figurent obligatoirement dans tous les contrats d’assurance santé chat. Il s’agit principalement de la prise en charge des consultations et soins vétérinaires, mais aussi celle des médicaments prescrits par ce dernier.

Ensuite parmi les garanties les plus courantes, nous avons les examens et analyses en laboratoire. Les assurances proposent également de couvrir les interventions chirurgicales, ainsi que les hospitalisations, ou encore le transport en ambulance animalière.

Il existe aussi des garanties qui couvrent les frais de soins de prévention, comme la vaccination, la stérilisation, les traitements antiparasitaires ou encore le détartrage des dents. Sans oublier les garanties optionnelles qui vous permettent de payer un pet-sitter pour garder et s’occuper de votre animal lorsque vous êtes blessé, en convalescence ou bien à l’hôpital.

Quels risques ne sont pas couverts ?

Si dans l’ensemble les mutuelles santé chat proposent une couverture « complète » des frais médicaux de votre petit compagnon, il arrive que certains risques ne soient pas couverts. Il s’agit principalement des maladies et accidents qui se sont produits avant que n’ayez souscrit le contrat.

Les exclusions concernent aussi les maladies ou les blessures causées par le manque de soins et/ou les mauvais traitements. Les frais de décès ne sont pas couverts si votre chat est mort de vieillesse. Les frais médicaux ne sont également pas remboursés dans le cas d’une maladie contagieuse (rage).

Enfin, les garanties ne comprennent pas les gardes, les traitements ainsi que les interventions vétérinaires qui n’ont pas été prévues dans le contrat d’origine. Voilà pourquoi il faut faire très attention et bien choisir sa formule d’assurance. Il faut également prendre le temps de bien lire le contrat avant de le signer, car il arrive que quelques petits pièges se cachent entre les lignes.

Connaitre les conditions et les limites

Avant de tenter l’aventure, il est important de connaitre toutes les conditions et les limites concernant les contrats d’assurance santé chat, un comparateur d’assurance chat pourrait vous être d’un grand aide. Après, peu importe la formule choisie, ce sont plus ou moins les mêmes : à commencer par la limite d’âge, vous ne pourrez assurer votre chat que vers l’âge de 2 à 3 mois. Sinon, les assureurs refusent souvent d’assurer les minous âgés de plus de 8 ans. Certains acceptent, mais réduisent le nombre de garanties de couvertures.

À noter pour pouvoir prétendre à une mutuelle santé, il faut que votre chat soit tatoué ou alors doté d’une puce électronique. Il faut également que votre petit compagnon soit préalablement vacciné contre le coryza, le typhus, la leucose et la rage. Enfin, votre animal ne doit pas présenter de maladie congénitale, héréditaire, chronique ou bien récidivante. Certains assureurs refusent d’ailleurs de couvrir une maladie qui a été signalée au moins 3 fois dans la même année.