beach-1790049_640

Pourquoi mon chien ne m’écoute pas ?

Dresser un chien n’est pas toujours facile. En effet, le manque de dialogue, contrairement à l’éducation avec un enfant, rend la tâche compliquée. Pis, il arrive que vous ayez l’impression que le chien ne vous écoute pas sans savoir s’il a une mémoire de poisson rouge ou s’il est tout simplement têtu. Malheureusement, le problème peut aussi venir de vous, notamment si votre dressage n’est pas bon. Posez-vous les bonnes questions.

Le chien comprend-t-il la punition ?

Quand il commet un acte interdit, il est normal de punir votre chien. Mais, les réprimandes ne doivent pas être faites n’importe comment. Déjà, il faut savoir que la mémoire du chien est limitée. S’il urine la matinée sur votre tapis, que vous rentrez le soir et le disputez, il ne fera pas le rapprochement entre son acte et votre comportement. La bêtise et la punition doivent être dans la continuité.

Ensuite, il ne faut pas se mettre à crier sur votre animal toute une série de phrases. Apprenez-lui quelques expressions comme « non », « ce n’est pas bien », « tu es vilain ». Ainsi, dès que vous les dites, il sait qu’il a commis une faute. Montrez-lui-en même temps la source du problème. S’il a mangé le coin d’un meuble, pointez le mobilier de votre doigt.

L’autre alternative à la phrase est de stimuler votre chien avec un accessoire d’éducation. Dans le commerce, vous pouvez trouver des colliers d’éducation pour les chiens. Cependant, ce n’est pas un produit miracle et il doit être utilisé que pour des bêtises où il y a un danger. N’oubliez pas qu’une stimulation entraîne de la douleur à l’animal !

Une cohérence de chaque instant

La cohérence est la clé de toute éducation. Votre animal ne peut pas comprendre qu’un acte soit accepté un jour et refusé le lendemain. C’est notamment souvent le cas dans les foyers où le chien prend l’habitude de dormir avec ses maîtres et que ces derniers souhaitent le mettre dehors pour plus d’intimité. Pour lui, c’est un rejet inattendu.

Cette cohérence doit aussi être dans votre réaction quand il commet une bêtise. Même s’il est normal que votre humeur évolue et que vous ne réagissiez pas naturellement pareil tous les jours, n’allez pas lui sauter dessus un jour, puis ne rien dire le lendemain pour une même bêtise. Une fois que la punition a été faite, ne succombez pas à sa mine triste en le prenant dans vos bras pour un câlin. Laissez-le quelques instants vaquer dans la maison. À l’inverse, une punition ne doit pas durer deux heures sinon il ne comprendra pas.

Testez l’éducation positive

L’éducation positive montre de bons résultats avec un chien. Plutôt que de le disputer, récompensez les bons comportements. Cette méthode est souvent utilisée pour apprendre le rappel. Mais, elle est aussi efficace quand elle s’adapte. Par exemple, pour apprendre la propreté à votre chiot, ne criez pas quand il s’oublie à l’intérieur de la maison et félicitez-le quand il fait ses besoins dehors. Le chien ne cherchant que l’amour de son maître, il essayera de refaire la même chose plus tard.